tournage 21 juin

Au Centre Médico Psychologique du quartier Binet

 Par Lucile

 

Aujourd’hui lundi 21 juin, nous avons filmé des gens magnifiques. De fil en aiguille, depuis quelques temps, nous étions en contact avec l’équipe du CMP (Centre Médico-Psychologique) situé sur le mail Binet.

Structure essentielle à la vie du quartier, à la vie des enfants et des familles du quartier, le CMP est d’abord un centre de soin pour les enfants ayant besoin d’une aide psychologique. Malgré son rôle essentiel, le CMP est dans une situation pour le moins surprenante : dépendant de l’APHP, et plus précisément de l’hôpital Bichat, le CMP occupe pourtant depuis plusieurs décennies des locaux municipaux, loués à la municipalité pour un franc symbolique. Forcément, lorsque la situation change, lorsque les bâtiments municipaux du mail Binet doivent être détruits pour être reconstruits, la situation se complique. Puisque le CMP ne dépend pas de la mairie, il ne sera pas installé par cette dernière dans des locaux provisoires, comme c’est par exemple le cas pour la bibliothèque. Où « mettre » le CMP, où « mettre » ce département qui s’occupe plus particulièrement des enfants de 0 à 6 ans ? Faudra-t-il maintenant que l’APHP (Assistance Publique – Hopitaux de Paris) paie pour eux un loyer dans les futurs nouveaux bâtiments du quartier ? Depuis des mois, l’équipe (médecins, orthophonistes, psychologues, psychomotriciens…) du CMP vit dans l’incertitude : où vont-ils aller ? Ils doivent temporairement partager les locaux de la polyclinique du Boulevard Ney avec les équipes déjà sur place, qui s’occupent d’enfants plus âgés. Mais, les locaux de la polyclinique sont déjà surchargés. Comment, alors, conserver, la qualité du travail, la qualité des soins, l’état d’esprit qui s’est construit au fil du temps, cet accueil, cette solidarité ?

Bien que le CMP soit en charge de l’ensemble du 18ème arrondissement, il accueille surtout, dans les faits, la population du quartier. Ses patients vivent souvent dans des conditions matérielles plus que difficiles, incertaines. Les enfants trouvent au CMP un lieu d’écoute et de tranquillité, où ils sont suivis par l’équipe mais qu’ils aiment aussi parce qu’ils peuvent y jouer, s’y reposer, loin des tracas du quotidien. La question est de savoir comment, durant le temps du chantier, durant ce temps d’incertitude, le CMP pourra continuer à offrir cette tranquillité et conserver les liens que l’équipe a tissés avec les familles.

Aujourd’hui donc, Yves au son, Helios et Pierre à la caméra, Joelle et Lucile aux questions, nous avons rencontré deux membres de l’équipe du CMP : Romain Dugravier (psychiatre) et Marie-Lys Bouyer (orthophoniste). Tous les deux, chacun à leur façon, nous ont fait partager leur amour (c’est bien le mot) pour leur travail dans ce lieu et pour l’état d’esprit qui y règne, leurs inquiétudes quant à l’avenir, les conséquences de ces incertitudes sur leur travail. Toujours, des inquiétudes tournées vers les autres, non vers soi ; une volonté de défendre une manière de travailler, pas un intérêt personnel. Bref, des gens passionnants, qui éclairent encore un autre aspect du quartier Binet, des gens à qui nous sommes heureux de donner la parole.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :