L'atelier avec les collégiens de G. Clemenceau

par Victor COUP?K, responsable de l'écriture,

Cet atelier à Clemenceau est parti sur un gros rythme.

Pour mon groupe écriture (5 filles+ 1 gars) le premier morceau qui pourrait s'appeler "Notre différence.... c'est notre fierté" est bientôt fini. Il reste tout de même deux rimes très importantes du refrain qui sont encore en chantier et des couplets à paeufiner.

Ces deux rimes assez mauvaises ("Tu n'seras jamais un mec de cité, même si tu essaies de nous imiter"),  je les ai volontairement encouragés à les écrire, car elles reflétaient leur réaction sur le parcours de Ouissem à un moment précis de l'atelier.

En fait, nous sommes passés par trois phases au niveau de l'interprétation du récit de vie: d'abord, après la projection "Ouais, bah, il est comme nous quoi..."; ensuite "Non, mais il a rien à voir avec nous, c'est pas un "mec de cité"; puis, au dernier atelier, à peine arrivé, j'entends mon groupe qui se questionne : "Mais, si il a grandi dans les mêmes quartiers que nous, mais il a eu de la chance" "nen, il n'a pas eu de la chance, il a travaillé..." etc, etc.

Ce sont toutes ces réflexions, mises en musique qui feront , je pense, une bonne chanson.

Au niveau de la forme, avec plus ou moins de facilité, tous les participants ont déjà acquis les bases du rythme (compter en mesure), se poser dans les temps. Et surtout, plus important, ils se lâchent tous maintenant.

Même B. arrivé depuis peu en France, n'hésite plus à rapper ses quelques phrases.

Ca sent bon !! Encore quelques séances pour peaufiner et nous pourrons attaquer le travail de répétition. Je pense que ce groupe sera d'ailleurs encore plus à l'aise dans la phase du live. Il y a une vraie joie de vivre qui se dégage et ça peut donner un beau résultat sur scène.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :