2 La rencontre avec Bernard

 

 

 La rencontre avec Bernard

Racontée par Emmanuelle et France (les professeurs)

Un peu intimidés, les élèves ce vendredi-là voient entrer Bernard dans la classe. Lors de la projection la semaine précédente, ils ont été tout aussi attentifs que pour les autres récits de vies. Mais au moment où il est question de débattre et poser les questions, nous sentons bien qu’ils sont moins à l’aise que pour Souleymane et que les interrogations ne sont pas spontanées. Ils méconnaissent le monde du travail et en particulier celui des grandes industries automobiles des années 70. Nous avions  pensé  leur montrer un extrait des « Temps modernes » de Charlie Chaplin afin de les familiariser avec le travail à la chaîne avant la rencontre avec Bernard mais nous n’en avons pas eu le temps…

   Bernard prend la parole. Il est français ; il raconte combien il a appris au contact de ces ouvriers venus d’horizons lointains, les luttes afin de leur obtenir les mêmes droits que les OP français, les conditions de travail si dures.

  Les langues des élèves se délient peu à peu. Ils questionnent Bernard, se scandalisent lorsqu’ils comprennent que ces ouvriers étrangers, éloignés de leur famille, étaient surveillés par des « employés » de leur pays d’origine. Ils admirent l’effort collectif entrepris par les ouvriers et peu à peu ils mesurent les progrès réalisés dans les conditions de travail en usine, ces acquis qui leur semblent aujourd’hui si naturels. Cette rencontre fut un moment privilégié et la grande simplicité voire humilité de Bernard n’y est pas étrangère.

  Il est important pour cet atelier tout entier tourné vers la vie, les vies, que les élèves comprennent que la solidarité entre tous les hommes a permis aux déracinés que ces hommes sont devenus par la force des événements, de reconstruire une existence et un foyer dans un pays qui n’a pas toujours su les accueillir dignement. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :