Septembre, octobre, le pôle audiovisuel fait sa rentrée en accéléré.

Publié le 24 Octobre 2010

clap5Les stages audiovisuels ont repris. Les nouveaux sont nombreux à vouloir apprendre les techniques de l’image et du son. Pierre organise trois stages lumière qui en époustouflent plus d’un (lisez les comptes rendus). Pendant les stages, les nouveaux se mêlent aux anciens. La roue tourne.
Du côté de la photographie, les adhérents du pôle réfléchissent à la mise en œuvre d’une nouvelle thématique photographique pour l’année à venir. Et, parmi eux, des professionnels posent la question de la formation, de la transmission de leur savoir. Ils réfléchissent à la mise en place de stages de formation fonctionnant comme ceux de l’audiovisuel.

Sur le quartier, de nouvelles barrières ont fait leur apparition, encerclant la vieille bibliothèque à démolir, enfermant le terrain de boules. Et les tournages recommencent.
Le 14 septembre, on est sur le terrain de boules littéralement coupé en deux. Les palissades marquent une frontière, comme une cicatrice. Nous filmons le cochonnet qui file entre les barrières de chantier. Nous filmons les joueurs alignés devant la pelleteuse encore endormie. L’ambiance est lourde, mélange de colère et de résignation.
Le 4 octobre, le chantier a envahi la totalité du terrain. Jacki éteint la lumière de la buvette, ferme la porte, rejoint le mail. Une époque se termine : « Nous revoilà sur le mail, comme au tout début, avant le terrain… » Et nous filmons les joueurs sur le mail.

D’autres tournages sur d’autres lieux du chantier se réalisent : les dernières séquences avant l’ouverture de la nouvelle crèche ; des entretiens passionnants avec trois « soignants » de l’équipe du centre médico-psychologique du quartier, dont les locaux jouxtent la bibliothèque en démolition. Comme nous le dit Marie-Lys, orthophoniste depuis plus de vingt ans dans ce lieu même : « La réalité est là, la démolition de la bibliothèque a sérieusement commencé…C'est un peu dur ! ». En passant une journée au centre, interrogeant les usagers, filmant le travail des orthophonistes avec des enfants, on a pu constater à quel point le marteau piqueur envahit l’espace sonore ! Bientôt les locaux du CMP vont être, à leur tour, entraînés dans la démolition. L’équipe du CMP s’interroge toujours sur son avenir proche. Mais où vont-ils aller ?

Dans la tour, c’est le soulagement : « Monsieur Paris Habitat chargé du relogement des habitants » s’est enfin installé au huitième étage. À l’écoute des habitants de la tour, il est chargé de préparer le relogement de tous. Les habitants l’attendaient depuis le mois de janvier. Mais enfin il est arrivé et tous les lundis il sera là jusqu’à la démolition de la tour. Et nous tous les lundis, ou presque, on va essayer de comprendre son travail avec les habitants. Fini pour nous le transport du matériel qui casse le dos. Car,  lundi 11 octobre la Sierra Prod a emménagé dans la tour ! Au huitième étage, justement, en face de « Monsieur Relogement », un deux-pièces a été prêté à l’association. Cet appartement abrite nos bureaux  et accueille notre premier salarié (en contrat aidé) chargé de développer les liens de la Sierra Prod sur le quartier. Ce local va permettre aux membres de l’association d’être implantés au cœur du chantier, parmi les habitants, de devenir en quelque sorte, habitant. Et en tant que tel, de filmer ou de photographier  ce temps spécial que chacun vit, avec joie et douleur, nostalgie et espérance.

Nous invitons chaleureusement les habitants à venir nous rendre visite dans ce nouvel appartement pour prendre un café, approfondir nos échanges, consolider les actions menées ensemble autour du chantier.

Fin octobre début novembre, le pôle atelier jette les bases de trois nouveaux ateliers « récits de vie ».

Sur la lancée de l’année dernière (lisez les comptes rendus), vont être organisés tout au long de l’année scolaire, un atelier – audiovisuel et musical – avec des étudiants et des lycéens de Rabelais (porte de Clignancourt 18e), un autre avec des collégiens de Clemenceau (rue des Poissonniers 18e) et un troisième avec des collégiens de Jean-Moulin (Aubervilliers).
Très prochainement, nous vous présenterons ces trois ateliers, animés par des artistes musiciens de la Sierra Prod.

Rédigé par La Sierra Prod

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article