Les news de la Sierra

Publié le 7 Décembre 2009

Jeudi 10 décembre à 19h

Projection "Le temps du chantier"


La Sierra Prod présente aux habitants du quartier Binet le premier film réalisé avec eux "Le temps du chantier. Des mémoires en construction." d'une durée de 53 minutes.
Ce film, aboutissement d'une année de travail, préfigure notre projet au long cours: Pendant le temps du renouvellement urbain de ce quartier Binet (18e), chaque année, les équipes de la Sierra Prod - des adhérents qui ont la passion les uns d'apprendre, les autres de transmettre - vont avec les habitants s'interroger sur la manière dont on vit "les pieds" dans un chantier qui bouleverse des habitudes de vie vieilles de plus de cinquante ans.
Au centre d'animation René Binet - 66, rue René Binet 75018 Paris
Métro Clignancourt - Entrée gratuite - Venez nombreux!

Décembre/janvier

Nouvelles kalashiennes

klshQuand un tonnerre silencieux (oxymore oblige notre mascotte Maïa complimentée en 6e, chapeau bas!) éclate dans la tête de Jack0 :
- "Mais mec, on a une résidence du 10 au 14 Janvier, pour préparer the énormous show in FGO centre musical station Barbeska le 15 Janvier. Comment on va faiiiiiiiiiiiiire?"
Cook pose sa zubroska, regarde à gauche de la lune et crie :
- "Et t'aurais pas oublié, qu'en parallèle ma caille, on enregistre, rec signora, le diks du millénaire en Janvier et qu'on l'mixe en Mars? Comment on va faiiiiiiiiiiiiiiiire?"
Jack0 tremble, prend des notes sur son jean donc sur ses cuisses, car le tissu est parsemé de trous d'une couleur peau peu poilue. Là dessus, un vieux sage, barbu jusqu'aux stansmiths passe comme une éclipse et leur glisse : "Vous êtes au chaud, près d'vos chattes, depuis combien d'temps ? Il serait bon d'remettre les pendules à l'heure, de refaire tourner la boîte à musique, de nous faire danser, bordel, la valse des invisibles." Références bibliographiques: www.myspace.com/kalashcoupkjackmes

De Janvier à juin 2010

Récits de vie : atelier d'écriture
et de composition musicale


De janvier à juin 2010, tous les vendredis, la Sierra Prod intervient auprès du collège Clémenceau (rue des Poissonniers, Goutte d'Or, Paris 18e).
Les quartiers populaires de Paris, notamment le 18e, sont peuplés de ces gens qui ont construit, dans tous les sens du terme, l'histoire de notre pays. Les "Récits de vie" sont nés de rencontres avec des habitants du 18e arrondissement dont le parcours personnel, l'histoire, le vécu relève de l'insolite et du témoignage.
La Sierra Prod, en partenariat avec le Centre Musical Barbara, Fleury, Goutte d'Or, permet à des collégiens de ces quartiers populaires d'aller à la rencontre de ces histoires par le biais d'un atelier d'écriture et de composition musicale, lié à la culture hip-hop.     
En amont s'organise un travail de contact avec des habitants du 18e qui offrent, face caméra, le récit de leur vécu. Ces récits, à caractère documentaire, constituent un matériau audiovisuel de base pour l'élaboration musicale. Le but des ateliers est d'arriver à créer plusieurs titres qui puissent être interprétés sur scène lors d'une soirée au Centre Musical Barbara.
Cette soirée sera aussi l'occasion de projeter les films "Récits de Vie" et de créer une rencontre entre habitants, artistes, pédagogues et associatifs du 18e.

En janvier/courant février

Exposition photo

Les photographes de la Sierra Prod organisent une exposition d'une vingtaine de photographies : les unes dessinent le chantier, les autres des portraits d'habitants.
Les photographies du chantier favorisent une certaine prise de distance puisqu'il s'agit de montrer les étapes de la progression du chantier. Elles sont donc essentielles pour obtenir une vision synthétique du renouvellement.
Les habitants photographiés ont déjà été entr'aperçus ou suivis plus longuement dans le premier film du collectif. Mais le passage par la photographie permet de figer ces visages à un instant précis, révélant le présent d'une émotion face à la métamorphose de leur quartier. Et l'on espère que d'autres portraits se succéderont au fil des années afin de retranscrire par à-coups - ce que permet la photographie - l'évolution des sentiments chez les habitants à travers les différentes expressions qu'ils prendront face aux objectifs. Une exposition intinérante intérieure et extérieure fixée sur un support approprié.

Rédigé par La Sierra Prod

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

la dame Odette du 32 13/01/2010 19:10


mes amis, venus avec moi voir le film, étaient très heureux d"avoir participé à la projection.
Les travaux pour la bibliothéque avancent bien plus vite que ceux de la crèche. ( avis très personnel ) .
Ce terrain sans les arbres me parait immense et , de mon balcon j'ai comme l'impression de survoler cette parcelle, et crains même de tomber dans le vide. .
Bonjour à toute la sympathique équipe de la Sierra Prod, en me permettant de vous faire une grosse bise

. la dame ODETTE du 32


.


jacki bartoli 15/12/2009 14:54


A propos de la photographie
Ecrire avec la lumière, voici la définition étymologique du verbe photographier. Prendre des photos est devenu, avec l’explosion du numérique, un plaisir que beaucoup d’entre nous découvrent. Un
appareil photographique est magique, il a le pouvoir de figer le temps, et permet de se souvenir, pas besoin de paroles ou d’écrits un simple regard et on comprend le message du photographe, drôle,
triste, gai, inattendu, impressionnant etc… Au fil des années, ce plaisir devient pour certain une passion. Pour ma part le principal plaisir de la photo est de voir ceux que d’autres personnes ne
verront peut-être jamais. Une couleur, une lumière, un geste, un paysage, ces éléments, une fois qu’ils sont vus il faut essayer de les figer pour créer une harmonie qui va répondre à mes attentes
visuelles et essayer de montrer que d’un sujet banal on peut extraire une belle image. Photographier doit être un plaisir et surtout ne pas croire qu’un matériel professionnel est nécessaire à la
réalisation de beaux clichés. Ce qui est le plus important c’est le regard de celui qui tient l’appareil. Jacki Bartoli


joelle 14/12/2009 12:09


 Je rapporte ici quelques paroles que des habitants ont voulu, par mon intermédiaire, adresser au collectif audiovisuel, après la projection. Yves, le président des boulistes:"je savais qu'on
pouvait vous faire confiance ..." , à côté de lui un autre bouliste ajoute:"il ne faut pas nous laisser tomber maintenant...". Odette: "l'année prochaine, est-ce que vous serez encore avec
nous?..." Madame Nicolosi: "je ne savais pas que j'avais un accent aussi prononcé!... Peut-être que j'aurais pas dû dire ça..." Jacki , à côté d'elle, "mais vous dîtes ce que vous  pensez, ce
qu'on pense .... de quoi avez-vous peur?..."Bravo à vous tous. Joëlle


cook 11/12/2009 11:12


Un grand bravo au collectif audiovisuel, que le prochain film soit encore mieux, et que la belle aventure de la Sierra Prod continue!