Janvier, février: les fondations d'une belle année 2012

Publié le 20 Février 2012

Pôle audiovisuel

clap11Sur le terrain du chantier, seuls les grands froids ont le pouvoir de stopper l’accélération du temps : une petite semaine d’arrêt et voilà les ouvriers à pied d’œuvre. Bientôt ils auront terminé les deux sous-sols qui abriteront le parking, les caves et les locaux techniques. Alors, ils attaqueront la construction du rez-de-chaussée réservé aux équipements collectifs (bibliothèque, centre d’animation, halte-garderie, centre social) et celle des sept étages des quatre bâtiments qui remplaceront la tour. À ce rythme, la structure de l’ensemble sera terminée à la fin de l’année. Les habitants de la tour ne peuvent pas manquer de voir avec quelle rapidité « leurs » futurs murs se montent, leur nouveau quartier sort de terre. Mais le scepticisme de certains a la peau dure ! « Par les temps qui courent, l’entreprise peut très bien faire faillite… »

Ce chantier en mouvement perpétuel sollicite souvent notre caméra (voir l'album J et l'album L). Mais plus de vingt heures de rushes, tournées au cours de l’année 2011 par les différentes équipes de réalisation, attendent d’être confrontées au synopsis écrit au mois de juillet (lire le synopsis), au regard sans complaisance de la chef monteuse (à la différence de l’année dernière, les réalisateurs ont décidé que c’était la même personne qui allait monter l’ensemble des séquences). Pour le collectif audiovisuel, les mois de janvier et février se passent donc d’abord au chaud dans la salle de montage : sur les écrans du banc de montage, les paroles de ceux qui ont imaginé le quartier de demain – urbanistes, architectes, bailleur – vont entrer en résonance avec les paroles de ceux qui vivent au quotidien dans ce quartier en chantier : habitants, commerçants, ouvriers du chantier. Sans oublier la parole de ceux qui vivent là par intermittence : les biffins… ou celles de ceux – policiers, élus – qui essaient de trouver la solution idéale mais improbable d’une cohabitation « à couteaux tirés » entre habitants et vendeurs à la sauvette…

 Nous pouvons déjà vous annoncer que ce troisième chapitre du « temps du chantier des mémoires en construction » sera projeté au centre d’animation René-Binet le jeudi 29 mars en début de soirée. Vous serez bientôt informés par des mails ou des affiches dans le quartier. Nous espérons vous voir nombreux au rendez-vous.

 

Pôle photo

DSC00048Voilà, c’est fait ; le studio photo existe. Il fut inauguré le 19 janvier par les habitants de la tour, nos voisins, venus partager avec  nous la galette. L’occasion de présenter notre projet photographique (lire le texte) à une trentaine d’habitants regroupés. On avait déjà bien sûr parlé de ce projet avec beaucoup de locataires mais, cet après-midi-là, c’est en groupe qu’ils l’ont commenté, se le sont approprié. Et c’est devant le groupe que chacun à exprimer son plaisir de venir se faire tirer le portrait par des jeunes gens de tout le quartier…Le 1er février, au cours de la réunion de lancement des ateliers, c’était au tour des jeunes de découvrir le studio photo. Tous ces jeunes gens (une quinzaine présents) ont au moins trois points communs : ils habitent le quartier, ils ne sont jamais entrés dans la tour Montmartre (voire ils ne l’avaient jamais remarquée !), et ils sont plein de volonté et d’énergie ! (lire le compte rendu de la réunion).

À partir de mars, deux fois par mois, tous iront à la rencontre des locataires, tisseront des liens, écouteront des histoires de vie, s’exerceront à réaliser leurs photographies à partir de ces histoires. Puis, c’est avec les habitants qu’ils sélectionneront les clichés, imagineront les expositions.

 

Pôle musique

fGrâce à l’extension de notre local, depuis janvier, quatre jeunes peuvent s’y réunir tous les samedis pour écrire des textes de chansons, accompagnés par Coup ?K. Anciens élèves du collège Clemenceau, ces quatre-là participaient l’année dernière au projet « Récit de vies et atelier d’écriture et de composition musicale ». Ils avaient écrit puis interprété deux titres sur la scène du centre musical Barbara-FGO. Leur prestation scénique fut bluffante. Le public était conquis. Cette année, les quatre compères se sont dispersés dans des lycées différents, mais l’aventure ne pouvait pas s’arrêter là. Alors ils se retrouvent dans notre local afin de consolider leur goût pour l’écriture, et comptent bien en mettre plein la vue au public de la restitution de cette année. Ils vont bientôt être rejoints par une jeune fille du lycée Rabelais (qui comme eux avait participé aux ateliers l’année dernière).

Avec des étudiantes en travail social de Rabelais : « Mesdemoiselles, savez-vous à quel point votre belle énergie, votre enthousiasme, nous revigorent ? », nous avons choisi puis tourné deux récits de vie. Deux histoires de femmes très émouvantes, toutes deux originaires des pays de l’Est (une nouvelle immigration du 18e), l’une ayant vécu au Daghestan, de longues années pendant l’époque soviétique, l’autre en Roumanie, à la fin de l’ère Ceausescu. Les tournages ont pu avoir lieu cette année dans notre local transformé pour l’occasion en studio cinéma. La transmission des récits à des lycéens d’une classe de seconde sera assurée par les étudiantes en avril. Puis les lycéens écriront leur chanson…

Les lundis au collège Clemenceau, les vingt élèves d’une classe de 4eB se répartissent en trois groupes : le groupe d’écriture a bien entamé les textes de la chanson « J’suis une battante », inspirée du récit de vie d’une jeune femme d’origine sénégalaise ; le groupe de composition a presque achevé les lignes mélodiques et le groupe vidéo planche à l’écriture du scénario du clip. L’atelier vidéo est une première cette année, et les élèves qui paraissaient timides au premier abord nous impressionnent par leur capacité à intégrer des notions techniques et des réflexes de tournage (voir l'album M). Les répétitions du titre vont bientôt commencer, suivies de l’enregistrement et du tournage du clip. Pendant l’atelier, les jeunes tiennent un journal de bord, écrivent tour à tour leurs impressions. (lire le texte d’une élève)

Comme chaque année depuis trois ans, la restitution des différents ateliers se fera au centre musical Barbara-FGO, notre fidèle partenaire sur ce projet. Mais cette année, et c’est une grande première, la restitution de tous les ateliers aura lieu sur la scène même de la salle de concert, en première partie d’un concert de Kalash : ce sera le 19 mai. Pas besoin de s’étendre sur la fierté des jeunes qui s’y préparent d’arrache-pied…

 

Kalash prépare à la fois la scène et la sortie dans les bacs de « La valse des invisibles »  qui s'approche: c'est le 27 Février ! Vous pouvez précommander leur disque sur la FNAC, ce serait un grand coup de pouce pour assurer sa diffusion. Vous pourvez pour l'instant entendre deux titres de l’album à la radio, sur FIP, et lire des chroniques dans le magazine Les Inrocks, Longueur d'Ondes, Trois Couleurs et Lylo. 

klshPré-commmandez le nouvel album de Kalash pour aider sa diffusion!

"Comme disait la grande Barbara : "elle fut longue la route, mais je l'ai faite la route, celle-là qui menait jusqu'à vous..."
Certains plus que d'autres, connaissent le parcours du combattant qu'il faut mener pour sortir un disque.
Décrire ici les soubresauts, aléas, crises de joie, crises de nerf, crise tout court, que "La valse des invisibles" a eu à embrasser avant d'être parachutée, pourrirait vos boîtes mail à jamais. On va donc vous épargner ce hacking émotionnel. Nous vous ferons un mail officiel pour la sortie, mais notre distributeur nous ayant informé de la mise en ligne du disque en pré-commande, on ne pouvait pas s'empêcher de vous écrire, et de vous CRIER, LÀ, ON AAAA BESOIIIIN DE VOOOOUUUUUUUSSSS, GRAAAAAAAAVE!
Plus le disque sera pré-commandé, mieux il sera mis en rayons, plus il sera mis en cadis, et dernière et plus glorieuse étape de cette chaîne peu poétique : PLUS IL VIVRA! Plus ELLE VIVRA, car si notre musique était humaine, ce serait une femme: en colère, sexy, douce, dernier éclat dansant le point serré en l'air, quelque part, au milieu des ténèbres.
Rap'Haine Rock, Rock N' Rap, Hip-Hop Rock, Chanson Rock & Rap!C'est du KALASH, et faut qu'tout l'monde le SACHE!"

Pour pré-commander l'album:  http://musique.fnac.com/a4047464/Kalash-Valse-des-invisibles-CD-album

WWW.KALASH.FR

 

 

Rédigé par La Sierra Prod

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article