Ateliers "Héros ordinaires" : rencontre avec Arezki, récit de vie

Publié le 6 Mai 2014

Le nouveau projet musique et vidéo en dehors de tout établissement scolaire, Héros Ordinaires, a débuté en janvier cette année. Des jeunes de 13 à 20 ans écrivent des morceaux, des paroles, composent la musique et réalisent des clips vidéo.

Le 2 avril dernier a eu lieu dans notre local la projection du récit de vie d'Arezki, un Kabyle, enfant pendant la guerre d’Algérie, venu à Paris travailler à la chaine dans l'usine Renault de Boulogne Billancourt. Son récit sera la base d'inspiration des jeunes pour les ateliers d'écriture et de vidéo. Après la projection en présence d'Arezki, les jeunes ont pu discuter avec lui, lui poser des questions sur sa vie, échanger...

rencontre areski 4

 

Arezki (notre "héros ordinaire" de l'année) :

J’ai passé un moment fort avec les jeunes qui ont pris le temps de m’écouter, avec beaucoup d’attention.
Je pense que le contact est passé avec  le groupe, notamment avec les jeunes arrivés il y a peu en France, malgré ma différence d’âge avec eux et les problèmes qu’ils rencontrent dans leur quotidien. Ils m’ont posé beaucoup de questions et j’ai essayé d’y répondre le plus simplement. Des jeunes d’origine d’Afrique du Nord ont eu quelques difficultés à m’entendre affirmer mes origine berbères ça a coincé un peu mais ça va.
Lorsque j’ai parlé de la solidarité  qui existait entre les 58 nationalités différentes qui travaillaient chez Renault, venues des quatre continents, avec lesquelles j’ai partagé beaucoup de choses, tant de combat, cela les a beaucoup plus touchés que mes origines berbères !

Fanny, intervenante vidéo :

L'atelier Héros Ordinaire avait déjà commencé depuis quelques mois, avec un petit groupe qui s'affirmait au cours du temps. La rencontre avec Arezki a été un temps fort et un tournant de cet atelier. Les jeunes ont écouté le récit de vie de celui qui va les inspirer, pour écrire leur texte et créer leur clip. 
Je ne pense pas qu'ils s'attendaient à cela, et je dois dire que moi non plus. Après la projection, les questions ont émergé, et si nous avons alors pu mieux connaître l'étonnant parcours d'Arezki, cela a aussi été l'occasion pour les jeunes de parler d'eux : les origines, les grands-parents, l'immigration, la tolérance... Arezki est très bon orateur mais il a aussi une très belle écoute, et cette projection a véritablement été le moment d'un échange, d'un partage d'avis et de vies.
On a hâte de voir la suite... !

rencontre areski 3

Rédigé par La Sierra Prod

Publié dans #Héros ordinaires 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article